Conseils utiles

Comment les étirements des muscles abdominaux apparaissent-ils et sont-ils traités?

La rupture musculaire est une lésion des fibres musculaires causée par une contraction sévère ou une surutilisation des muscles. Se produit souvent chez les athlètes et peut être divisé en trois étapes: légère, intermédiaire et sévère.

Voyons quels sont les muscles les plus souvent touchés et quels sont les symptômes de la rupture musculaire.

Quelle est la rupture musculaire

La rupture musculaire est état pathologiquecela se produit quand surcharge musculaire squelettiqueconduisant à rupture de la fibre musculaireformant un muscle.

Cela se produit généralement lorsque le muscle est soumis à une charge excessive, par exemple en soulevant une charge très lourde, lorsqu'il est longtemps en état de contraction ou soumis à un étirement violent et soudain.

Une rupture musculaire peut survenir chez toute personne, mais les personnes qui pratiquent un sport (enfants et adultes) sont plus susceptibles, que ce soit de manière professionnelle ou amateur.

Types de pauses musculaires

Les ruptures musculaires peuvent être divisées en plusieurs types, en fonction de la gravité et du mode d'occurrence.

En fonction de la gravité et du nombre de fibres musculaires touchéesnous avons:

  • 1 degré: Blessure musculaire la moins grave lorsque moins de 5% des fibres musculaires sont endommagées. Cela n'entraîne pas de restrictions des mouvements et de douleur intense, seules les zones touchées sont concernées. Il n'y a pas de diminution de la force musculaire.
  • 2 degrés: lésions de la classe intermédiaire, dans lesquelles 10 à 50% des fibres musculaires sont endommagées. La victime ressent une douleur aiguë et certains mouvements peuvent être limités. Par exemple, en cas de lésion des muscles des membres inférieurs, le sujet est toujours capable de marcher, mais le fait très difficilement.
  • 3 degrés: La forme la plus grave lorsque les 3/4 des fibres musculaires sont endommagées ou que les muscles sont complètement dégradés. La douleur est aiguë et intense, les mouvements sont donnés avec beaucoup de difficulté. Par exemple, en cas de lésion des muscles des jambes, le sujet est incapable de marcher ou de rester en position verticale.

En fonction de la cause, il existe deux formes de rupture musculaire:

  • Pointu: l'écart se produit soudainement. Il est caractéristique des blessures subies lors d'un travail intense et intense, lorsque les muscles s'étirent trop rapidement.
  • Chronique: la déchirure se produit progressivement à mesure que le nombre de fibres endommagées augmente. Inhérent aux blessures résultant de mouvements répétés.

Pause musculaire peut inclure n'importe quel muscle corps humain, mais se produit plus souvent au niveau des membres supérieurs et inférieurs:

  • Muscles des membres inférieurs: par exemple, le muscle quadriceps (situé devant les cuisses), le biceps de la cuisse (situé derrière la cuisse), les muscles abducteurs et adducteurs (également appelés muscles de la cuisse externe et interne), les muscles des fesses ou des mollets.
  • Muscles des membres supérieurs: par exemple, le biceps (situé à l'avant des bras), le triceps (situé à l'arrière des bras) ou le muscle deltoïde (situé entre l'épaule et le bras).
  • Autres muscles: bien que cet écart affecte rarement les autres muscles, des lésions peuvent survenir dans d’autres parties du corps. Par exemple, les muscles de l'abdomen et du bas-ventre, les muscles de l'aisselle, les muscles pectoraux, les muscles de la région lombaire (c'est-à-dire, dans la région de la partie inférieure de la colonne vertébrale), les muscles intercostaux (situés entre les côtes) et les muscles inguinaux peuvent être impliqués.

Problèmes musculaires similaires

Parfois, le terme "rupture musculaire" est utilisé à tort pour désigner des lésions musculaires d'une physiopathologie différente. En particulier, le terme «rupture musculaire» est souvent utilisé pour désigner des phénomènes tels que la contracture ou la déformation musculaire.

En fait, ces deux états sont d’autres types de phénomènes, notamment:

  • Entorse se produit chaque fois qu'un muscle s'allonge plus qu'il ne le devrait, il peut parfois être accompagné de lésions de certaines fibres musculaires. Cette entorse provoque une douleur aiguë, par exemple lors d'exercices sportifs, ou une douleur sourde, par exemple, lors d'une toux.
  • Contracture se produit chaque fois qu'un muscle se contracte avec une force que vous n'êtes pas en mesure de supporter. Cette condition est due à la rigidité des fibres musculaires. Les contractures résultent également d'une tension musculaire excessive et peuvent être causées par d'autres facteurs, tels que le stress ou le froid.

Causes et facteurs de risque

La cause de la plupart des fractures musculaires est une tension musculaire excessive pendant les mouvements ou lors de mouvements répétitifs.

Toutefois, certains facteurs de risque peuvent prédisposer à la dégradation musculaire:

  • Manque d'entraînement musculaire adéquat pour la charge attendue.
  • Fatigue excessive des muscles, à un point tel qu'ils ne peuvent pas supporter l'effort.
  • Entraînement difficile après un long repos après l'entraînement.

Une autre cause possible de rupture musculaire est une blessure indirecte ou une ecchymose, c'est-à-dire lorsque le muscle est durement touché. Par exemple, lorsqu'un joueur reçoit pendant le football un coup de pied puissant d'un autre partenaire, ce qui entraîne dommages aux fibres musculaires.

Symptômes de rupture musculaire

La rupture musculaire au début peut survenir même sans douleur. Cependant, une douleur aiguë sévère apparaît plus tard comme le principal symptôme auquel d'autres symptômes peuvent se joindre, notamment:

  • Oedème, rougeur et brûlures graves de la zone touchée.
  • La présence d'œdème, c'est-à-dire l'accumulation de liquide au niveau du muscle endommagé.
  • La formation d'un hématome due à la rupture des vaisseaux du muscle.
  • L'apparition de creux avec une rupture complète du muscle.
  • Parfois, la présence de fièvre.

Les symptômes de rupture musculaire peuvent parfois être des manifestations d'autres maladies (par exemple, une rougeur, un gonflement et la présence de fièvre due à une thrombose) et il est donc nécessaire de poser le bon diagnostic.

Diagnostics - Comment déterminer la déchirure musculaire

Un médecin peut diagnostiquer une dégradation musculaire avec:

  • Histoires de cas patient à comprendre quand la douleur est apparue et comment.
  • Examen de la partie affectéevérifier pour des ecchymoses, un gonflement et une douleur aiguë.
  • Échographie musculairedéterminer le type de dommage et sa gravité.
  • IRM, utilisé si l’échographie ne donne pas une image claire de la gravité de la blessure.

Comment traiter une rupture musculaire

La rupture musculaire guérit de différentes manières, en fonction du degré de dommage. Une rupture musculaire du 1er degré guérit en quelques semaines, la guérison d'une rupture du 2e degré prend de 15 jours à un mois.

Le traitement de la rupture musculaire du 3ème degré prend au moins un mois et nécessite parfois une intervention chirurgicale impliquant une suture.

Pour les soins primaires en cas de rupture musculaire, on utilise la méthode dite REST (repos, glace, compression, élévation).

En particulier, les soins primaires devraient comprendre les étapes suivantes:

  • Refus de toute activité sportive pour donner aux muscles un état de repos.
  • Appliquez de la glace sur la zone touchée pendant au moins vingt minutes, à répéter tous les quarts d'heure.
  • Appliquer un pansement compressif sur les zones touchées afin de réduire le flux sanguin vers la zone endommagée et d'éviter l'apparition d'un hématome.
  • Si nous parlons du membre inférieur, placez un oreiller sous celui-ci, de manière à maintenir sa position au-dessus du corps, afin d’éviter l’accumulation de liquide et de réduire les gonflements.
  • 72 heures après une rupture musculaire, la glace peut être transformée en une source de chaleur qui aide à dissoudre les caillots sanguins. Il n’est pas recommandé d’appliquer de la chaleur jusqu’à 72 heures, car cela pourrait aggraver l’écoulement du sang des vaisseaux sanguins, entraînant une vasodilatation.

Remèdes naturels

Pour le traitement des déchirures musculaires du 1er degré, vous pouvez utiliser des remèdes à base de plantes:

Gotu kola contient des triterpénoïdes pentacycliques, qui renforcent les vaisseaux sanguins et réduisent les effets de l’accumulation de liquides, tels que l’œdème. Il est recommandé de prendre sous forme de gélules, deux gélules matin et soir.

Cassis: utilisé comme agent anti-inflammatoire naturel, grâce à des ingrédients actifs tels que les flavonoïdes, les anthocyanes et la vitamine C. Peut être pris sous forme de comprimés, un par jour, matin et soir, ou sous forme de gouttes, à raison de 50 gouttes plusieurs fois par jour.

Griffe du diable: contient des arpagosides en tant que principe actif, de puissants anti-inflammatoires. Plusieurs comprimés doivent être pris chaque jour, de préférence après un repas, ou sous forme de pommade directement sur le site des dommages.

Arnica: contient des lactones sesquiterpéniques, des flavonoïdes, de l'astragaline et d'autres ingrédients actifs aux propriétés anti-inflammatoires. Il peut être appliqué comme une pommade directement sur le site des dommages.

Gingembre: contient du gingérol et des huiles essentielles qui réduisent la production de médiateurs inflammatoires. Le schéma thérapeutique et la posologie diffèrent selon les cas, il peut être pris sous forme de gélule ou de tisane.

Pour le traitement symptômes douloureux une fracture musculaire, votre médecin peut vous prescrire certains médicaments (généralement médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens ou relaxants musculaires), qui peut être administré par voie orale, intramusculaire ou topique sous forme de pommade.

Parmi les plus activement utilisés:

  • Thiocolchicoside: Ce médicament détend les muscles, ce qui évite les contractures musculaires involontaires pouvant aggraver les lésions. Il est généralement utilisé avec le diclofénac par voie orale et en solution injectable.
  • Diclofenac: ce médicament appartient à la catégorie des anti-inflammatoires. Avec le thiocolchicoside, il est utilisé sous forme de solution injectable, peut également être pris sous forme de comprimés ou par voie topique sous forme de pommade.
  • Kétoprofène: Un anti-inflammatoire qui aide à soulager la douleur. Il peut être appliqué localement sous forme de pommade ou oralement.
  • L'ibuprofène: agent anti-inflammatoire utilisé pour soulager la douleur. Il est administré par voie orale sous forme de comprimés.
  • Paracétamol: Il s'agit d'un anti-inflammatoire et d'un analgésique pouvant être utilisé à fortes doses, car il ne provoque pas de problèmes gastro-intestinaux. Existe sous forme de comprimés effervescents et de bougies.

Classification de gravité

La classification de la tension musculaire du péritoine se produit en fonction de la gravité de la blessure. En pratique médicale, il est d'usage de diagnostiquer tous les cas d'entorse en trois étapes principales:

  1. Le premier, un degré modéré d’étirement, dans lequel aucun traitement spécial n’est requis, et tous les symptômes et toutes les douleurs disparaissent après une à deux semaines, à condition que le patient adhère à un régime de protection.
  2. Le deuxième degré, modéré, dans lequel les symptômes sont exprimés avec un degré d'intensité moyen, mais disparaissent au bout de quelques semaines. A ce degré, dans certains cas, les patients ont besoin d'un traitement qualifié. La récupération a généralement lieu 3 à 6 semaines après l’incident.
  3. Troisième degré, sévère, dans lequel on note souvent une rupture du groupe musculaire de la presse abdominale. Les symptômes dans ce cas sont prononcés. Le plus souvent, la connexion abdominale est rompue. Un muscle endommagé est incapable de se contracter. Le traitement, parfois même chirurgical, dure dans ce cas en moyenne 3 mois.

Symptômes caractéristiques

Avec un étirement des muscles abdominaux, on observe les symptômes standards caractéristiques de cette pathologie. Si les entorses sont accompagnées de micro-déchirures des muscles, les symptômes peuvent alors se manifester plus clairement et être plus intenses. Les principales manifestations cliniques de cette pathologie peuvent être appelées les suivantes:

  • inconfort dans la région des muscles endommagés,
  • douleur en essayant de plier le corps et de tendre les muscles du péritoine,
  • douleur intense et intensifiante lors de la palpation sur le lieu de l'étirement,
  • crampes musculaires du péritoine,
  • dans les cas particulièrement graves, la formation d’œdèmes et d’hématomes est possible, ce qui devrait constituer un signal pour la victime demande urgente d'aide qualifiée.

Méthodes de diagnostic pour étirer les muscles du péritoine

Outre les problèmes médicaux liés à l’étirement des muscles du péritoine, de nombreux patients doivent faire face à des problèmes de nature esthétique.

Afin d'éviter de nombreux problèmes de fonctionnement des organes internes, y compris le système digestif, la formation de hernies, l'omission d'organes internes, d'autres lésions des muscles et leur divergence le long de la ligne médiane du péritoine après l'accouchement, il est nécessaire de diagnostiquer les étirements au bon moment. Cela vous permettra de choisir le bon traitement à temps et contribuera à la restauration complète du système musculaire.

En outre, en cas de manifestation de symptômes de fatigue musculaire dans cette partie du corps, le traitement en temps opportun des femmes est très important, qui se prépare pour la grossesse ou sont au début de la grossesse. Cela aidera à éviter un certain nombre de problèmes qui pourraient s'aggraver à une date ultérieure et après l'accouchement.

Quelles actions sont utilisées dans le traitement

Le traitement de la maladie dépend directement de l'intensité et de la gravité des symptômes et du degré de blessure. Donc, avec différents degrés de gravité, cela peut durer de plusieurs jours à plusieurs mois.

Pour les patients souffrant de ce traumatisme, l’essentiel est d’assurer un repos complet des muscles abdominaux et l’absence de toute charge, même minimale. Dans la vie de tous les jours, évitez de soulever des objets lourds, des mouvements brusques et d’autres actions provoquant une contraction des muscles abdominaux. Le régime d'épargne est particulièrement important dans les deux premiers jours après l'incident.

Pour les étirements modérés et sévères, une exposition au froid est recommandée lors de séances de 15 à 20 minutes, avec pauses. Des compresses froides aideront à réduire la douleur. Comme un rhume, des compresses de glaçons enveloppés dans du cellophane et une serviette peuvent être utilisés. Il n'est pas recommandé d'exposer la glace directement sur la peau exposée.

Pour soulager les douleurs graves et intenses, le médecin peut vous prescrire des anti-inflammatoires et des analgésiques sous forme de comprimés, d'injections ou de pommades. Cela aidera à soulager de manière significative l'état et le bien-être général du patient.

Lorsque la douleur disparaît, vous pouvez commencer à étirer progressivement le muscle touché. Pour ce faire, vous pouvez effectuer les exercices les plus doux, les compliquant progressivement et en augmentant la charge.

Dans certains cas, les patients présentant ces problèmes doivent se tourner vers la chirurgie plastique moderne. Dans ce cas, les problèmes esthétiques sont éliminés dans une plus grande mesure.

Ce qu'il ne faut pas oublier après une blessure

Il est très efficace de réduire les risques de blessures dans un environnement sportif en réchauffant les séances d’entraînement avant les séances d’entraînement directes. Pour ce faire, il est recommandé d'effectuer pendant 20 minutes des exercices physiques classiques d'étirement, de faire des échauffements, etc.

Afin d'éviter les étirements dans la vie quotidienne, vous devez calculer votre force lorsque le travail physique avec la levée de poids est à venir. Lors de sa mise en œuvre, il est recommandé de prendre des pauses et se reposer.

Pour maintenir leurs muscles en forme et les renforcer, il est très important de leur donner systématiquement des charges optimales. Vous pouvez, par exemple, assister à des salles de sport plusieurs fois par semaine, faire des exercices matinaux ou faire du jogging quotidien.