Conseils utiles

Relations avec les proches du mari: pourquoi des conflits surgissent et comment les éviter

Enfin, vous partez en vacances - et il s’avère que les membres de votre famille de votre mari / femme se sont également attachés à vous. Malgré le fait que vous soyez prêt à en venir à bout, vous hurlez avec colère, surtout si les membres de votre famille sont proches de votre conjoint / et avez la capacité de signaler constamment vos manquements d’une manière sucrée qui n’est pas compréhensible pour votre conjoint . Malheureusement, ce qui a été fait est fait et, au lieu de faire la moue et d'être agacé, vous devrez utiliser le mécanisme d'adaptation psychologique non seulement pour vous assurer de pouvoir survivre aux vacances, mais également pour trouver le temps de profiter du reste. et se détendre.

Pourquoi des conflits surviennent?

Les conflits avec la famille du mari sont très fréquents. Soit la belle-mère exprime son mécontentement devant la façon dont la femme de son fils dirige le ménage, soit la belle-sœur commence à montrer son caractère et à dire que le frère pourrait trouver une fille plus intéressante. Pour des raisons, pour gâcher les relations avec les parents du mari, il n’est pas nécessaire d’aller loin:

  • La mère est jalouse de son fils pour une nouvelle femme, qui signifie maintenant plus pour lui que pour elle-même. Bien sûr, elle essaie de trouver des failles dans sa belle-fille afin de venger son ingérence dans sa famille. De la même manière, la belle-soeur peut être jalouse du frère, surtout si avant la venue de la nouvelle fille, il y avait une communication étroite entre eux, la soi-disant symbiose psychologique avec des limites très floues de l'espace personnel.
  • L'enfant qui est apparu parmi les jeunes devient un objet de jalousie et de compétition entre parents pour avoir le droit d'être appelé le meilleur éducateur. Ni la mère autochtone ni ceux qui essaient de la remplacer ne peuvent aimer cet état de choses.
  • Le beau-père a sa propre idée de ce que devrait être sa femme. La femme que la progéniture s'est choisie n'est pas à son goût.
  • Il semble au conjoint elle-même que son mari a l'habitude de trop parler avec les membres de la famille qui montent dans la famille avec leurs conseils.
  • Une incompréhension, comme entre toute personne, peut survenir sur tous les plans, du moins en raison de désaccords sur l'école à laquelle un enfant devrait aller, du moins en raison de ses opinions politiques.

L'influence des parents sur mon mari est plus grande que la mienne

Boutique en ligne Kent Onish - accessoires et matériel pour la maroquinerie. 30% de réduction aujourd'hui

Souvent, une femme est hantée par l'idée que la communication avec ses proches a beaucoup plus d'influence sur son mari que son opinion. C’est le cas, par exemple, lorsque la mère du conjoint est une femme très dominante qui essaie de tout contrôler son fils ou que le beau-père essaie de prendre en charge son enfant, alors même qu’il a déjà grandi et a fondé sa propre famille.

Il arrive que le mari soit matériellement dépendant de ses parents. Ils sont prêts à lui donner de l'argent, mais seulement à certaines conditions, ce qui signifie qu'ils suivront chacun de ses gestes, y compris dans la vie de famille, jusqu'à ce qu'ils soient convaincus qu'il est capable de prendre lui-même les décisions qui s'imposent.

Bien sûr, peu de gens seront heureux si d’autres personnes s’intègrent avec ses conseils dans sa vie personnelle. Mais il convient, d’une part, d’accepter qu’il soit important que le conjoint communique avec ses proches. Il est possible que vous exagériez le problème. Après tout, ce que votre mère ou votre père dira, ou votre frère / soeur ne pensera pas, ne vous indifférera pas non plus.

D'autre part, vous saviez apparemment avec qui vous alliez épouser. Si le caractère du conjoint est dépendant et malléable, il a peut-être de nombreux autres avantages, mais il est souvent influencé par l'opinion des autres, en particulier de ses parents, qui ont toujours donné des instructions sur ce qu'il fallait faire.

Il est probablement trop tard pour le rééduquer. Vous avez plutôt la possibilité de gagner le respect de la belle-mère et de la belle-mère, de sorte qu'elles commencent à vous donner l'exemple, prouvant à votre conjoint à charge l'importance de votre point de vue.

Parents du mari et des enfants

Les enfants deviennent souvent une pierre d'achoppement. Si le conflit avec les proches du mari a provoqué un conflit fondé sur des points de vue divergents sur l’éducation de la jeune génération, alors non seulement vous, mais l’enfant lui-même en souffre.

Il est dangereux de placer les enfants avant le choix: «Qui aimes-tu le plus?» Une personne de petite taille a le droit de rester à l'écart des jeux pour adultes. Si les grands-parents du mari défendent avec zèle leur droit de communiquer avec leur petit-fils / petite-fille, c'est très bien, car plus les membres de la famille participeront à son éducation, plus le développement sera multilatéral. Pensez, probablement, il est désagréable pour votre mari que de vouloir protéger les contacts de votre enfant commun avec vos grands-parents uniquement pour votre part.

Un conflit grave peut survenir si ses participants voient l'avenir de la jeune génération de manière très différente. Par exemple, vous voulez de grandes réalisations de votre fils ou de votre fille. Vous pouvez donc l'envoyer dans divers milieux, apprendre des langues étrangères, vous faire faire du sport et danser. Dans le même temps, la belle-mère et la belle-mère se lamentent: "Pauvre bébé, il n'a absolument pas de temps libre, il est privé de son enfance". Ou, au contraire, il vous semble que les parents du mari sont prêts à déchirer la peau de leur petit-fils ou de leur petite-fille, si seulement il / elle a réalisé quelque chose dans la vie, et vous considérez que votre mission est de le protéger de cette influence néfaste.

Le seul conseil au cas où le destin de l'enfant serait au centre du litige était qu'il fallait agir dans son intérêt et compter avec son opinion personnelle. Soyez un adulte, modérez vos ambitions et votre fierté et demandez la même chose à l’opposé. Et commencez ensuite à comprendre ce qui est vraiment utile pour le fils / fille et ce qu’il / elle veut. L'enfant est probablement intéressé à communiquer avec tous les adultes.

Parfois, une situation très intéressante se développe. La belle-fille, venue dans la famille, devient pour sa belle-soeur ou son beau-frère une soeur plus âgée ou une mère plus jeune. En même temps, elle a le droit d'avoir son propre point de vue sur leur éducation, différent de celui auquel adhèrent leurs parents autochtones. Un conflit sur cette base est très probable, car tout le monde est jaloux de ses enfants pour les autres.

Ici, vous êtes déjà censé faire preuve de tact. Vous pouvez être un bon ami pour votre belle-soeur ou votre beau-frère, mais ce n’est pas votre tâche de remplacer vos parents par eux, et encore moins de ce que vous ne devez pas conseiller les personnes âgées sur la manière d’élever leurs enfants.

Comment résoudre la situation avec les parents du conjoint

Souvent, un conflit avec des proches de votre âme soeur est en fait un signe de la présence de problèmes personnels cachés ou d’un manque de compréhension entre vous et votre mari. Les proches agissent comme un objet sur lequel des émotions négatives peuvent être rejetées. Il semble que vous en ayez marre des appels incessants de la belle-mère, mais en fait, vous craignez seulement de vous sentir encore dépendant de vos parents, seulement maintenant pas le vôtre, mais votre conjoint.

Nous exprimons souvent notre mécontentement vis-à-vis de notre âme soeur en lui faisant allusion aux carences de ses proches: "Mais ta mère ...", "Tu aurais dû prendre soin de ta sœur ...", etc. Ici, bien sûr, il est nécessaire de résoudre le conflit réel, et non de contrariété face aux défauts imaginaires d’autres personnes.

Apprenez à comprendre le fait que les parents du mari font en quelque sorte partie de votre vie de famille. Ceci est non seulement nuisible, mais également très bénéfique. Par exemple, la question de savoir à qui quitter le petit fils / fille, si vous-même, le conjoint et vos parents êtes occupés, ne se posera pas et il n'est pas possible d'embaucher une nourrice.

Il n'est pas toujours possible de résoudre le conflit. Si les parents du conjoint sont complètement ennuyeux, vous devez l’informer sous une forme légère, expliquer que vous souhaitez plus d’espace personnel et la possibilité de vivre de manière autonome, sans avoir à communiquer régulièrement avec votre belle-mère, votre beau-père, etc.

Souvent, une personne elle-même manque de force morale pour dire non. Par exemple, vous n’aimez pas parler à la sœur de votre mari, mais pour une raison quelconque, vous ne pouvez pas lui refuser la prochaine offre de prendre le thé le soir pour écouter le prochain flux de plaintes et de révélations. Dans ce cas, vous devez décider en dernier ressort: soit vous voulez vraiment arrêter de communiquer avec une certaine personne, puis il est temps de prendre des mesures décisives, soit vous mentez à vous-même et vous déclarez que vous n'êtes pas satisfait de la situation.

Les conflits avec les autres sont souvent mieux résolus et plus honnêtement, non pas «derrière les yeux», mais en clarifiant directement la relation. C'est une tâche très difficile, car une grande délicatesse est requise, sinon vous ne ferez qu'aggraver la querelle. Par exemple, si vous souhaitez communiquer davantage avec votre mari en privé, et non en présence de ses parents, vous pouvez essayer d'expliquer la belle-mère et la belle-mère avec beaucoup d'humour.

Si vous vivez avec la famille de votre conjoint, il semble parfois que l'achat de votre propre appartement sera la solution à tous les problèmes. Mais l’espoir de rectification est limité si vous êtes incapable d’établir des relations avec les proches du partenaire. Après le départ, le mari sera toujours sous leur influence.

Comment communiquer pour ne pas se disputer

En votre pouvoir, si pas complètement corrigé, alors atténuer légèrement la situation. Essayez d'éviter les escarmouches, les scènes de jalousie et autres expressions intenses d'émotions négatives.

Pour ce faire, vous devez effectuer un travail psychologique sur vous-même.

Tout d’abord, persuadez-vous que la position de l’autre partie mérite le respect afin qu’ils ne réfléchissent pas. Apprenez à écouter attentivement ou faites comme si vous agissiez ainsi. Avec certaines choses, il est plus facile de s’accorder sur des mots que de tenter de réfuter le point de vue inébranlable de quelqu'un d'autre.

Deuxièmement, soyez reconnaissant. Après tout, en fait, probablement, votre mari ne veut que le meilleur pour votre fils et vous, vous ne pouvez pas toujours accepter leurs bonnes intentions à cause de votre caractère ou de la forme dans laquelle ils les expriment. Il deviendra plus facile de communiquer si vous voyez les aspects positifs de l’influence des parents sur le conjoint et votre famille avec lui.

Troisièmement, soyez plus flexible. Dans toutes les situations de la vie, votre créativité a sa place. Ne prenez pas les insultes que vous avez «sur le front», souriez davantage et efforcez-vous de résoudre le conflit de manière productive, et ne vous débrouillez pas avec les récriminations faites à la hâte.

Quatrièmement, expliquez-vous qu'il est nécessaire de communiquer d'une manière ou d'une autre avec les parents de la personne avec qui vous avez construit une famille. Il est donc inutile de gaspiller votre énergie en émotions négatives. Mieux vaut le prendre pour acquis.

Mieux que dans la série "Voronin", les relations avec la belle-mère ne sont visibles nulle part.